Accueil Forum

       Webcam

      Livre d'or

  Mes bannières

Contact
..
 

BUSHISMES

NOTA BENE : certaine traductions de Bushismes sont incompréhensibles. C'est normal. C'est parce que, parfois, le Président George Bush parle lui-même un anglais parfaitement incompréhensible. Ce n'est donc pas la faute du traducteur.

"Je crois que les êtres humains et les poissons peuvent coexister pacifiquement" —George W. Bush, Saginaw, Michigan, Sept. 29, 2000

 

"La guerre contre le terrorisme implique Saddam Hussein à cause de la nature de Saddam Hussein, l'histoire de Saddam Hussein, et sa volonté de se terroriser lui même."—Grand Rapids, Mich., Jan. 29, 2003

"Soit vous désarmez, soit c'est nous qui le ferons."—A propos de Saddam Hussein, Manchester, N.H., Oct. 5, 2002 (Merci à George Dupper.)

"Il y a un vieux dicton dans le Tennessee—Je sais que c'est au Texas, probablement dans le Tennessee—qui dit, trompez-moi une fois, honte sur—honte sur vous. Trompez-moi—vous ne pourrez plus être trompés."—Nashville, Tenn., Sept. 17, 2002

"Voyez-vous, nous aimons—nous aimons la liberté. C'est ce qu'ils n'ont pas compris. Ils haïssent les choses, et nous, nous aimons les choses. Ils agissent par haine, et nous, nous ne cherchons pas à nous venger, mais nous cherchons la justice de l'amour."—Oklahoma City, Août 29, 2002

"J'aime cette idée d'une école dans laquelle les gens viennent s'instruire et restent dans l'état dans lequel ils sont."

"Et donc, dans mon Etat de... mon Etat de l'Union... ou de l'Etat... —mon discours à la nation, appelez-ça comme vous voulez, discours à la nation— J'ai demandé aux Américains de donner 4000 ans... 4000 heures dans la prochaine... dans le reste de leur vie —au service de l'Amérique." ——Bridgeport, Conn., Avril 9, 2002

"Il n'y a rien de plus plus profond que de reconnaître le droit à Israël d'exister. C'est la plus plus profonde de toutes les pensées... Je ne peux pas penser à quoi que ce soit de plus plus profond que ce droit." — L'original donne :"more deep", au lieu bien entendu, de "deeper", qui est la forme correcte du superlatif du mot "deep", comme l'apprennent tous les petits Américains de huit ans...Washington, D.C., Mars 13, 2002

Une anecdote amusante survenue lors d'un gala, rapportée par un témoin :
"Quand Steevie Wonder s'est assis au synthétiseur sur le milieu de la scène, le Président Bush, au premier rang, est devenu tout excité. Il a souri, et a commencé à faire des signes de la main à Steevie Wonder, qui bien entendu ne lui a pas répondu. Au bout d'un moment, Bush a compris son erreur et, lentement, a rabattu sa main sur ses genoux."—(Rappelons-le : le chanteur Steevie Wonder est aveugle). D'après Lloyd Grove, Washington Post, Mars 3, 2002.

"Depuis maintenant un siècle et demi, l'Amérique et le Japon ont formé l'une des plus grandes et des plus fortes alliances des temps modernes. De cette alliance est née une ère de paix dans le Pacifique." —Apparemment, George W. Bush oublie  un tout petit détail : la Deuxième Guerre Mondiale... Tokyo, Février. 18, 2002

"Il [Le premier Ministre japonais Junichiro Koizumi] m'a parlé (...) du dossier de la dévaluation, de la réforme des règlements..." —GWB voulait parler du "dossier de la déflation", et non de celui de la "dévaluation" ; il a ainsi occasionné de manière accidentelle une chute brutale du cours du Yen sur le marché des changes... Tokyo, Feb. 18, 2002

"Ecoutez, je comprends l'eau. j'ai grandi à Midland, dans le Texas. Alors vous voyez. Vous vous rappelez combien d'eau que nous n'avions pas là-bas.". —Janvier 5, 2002, Ontario, Californie

"Au bout du compte, ç'aura été une année fabuleuse pour Laura et moi." —Faisant le bilan de sa première année à la Maison Blanche,Washington D.C., Déc. 20, 2001

"Je n'arrive pas bien à imaginer quelqu'un comme Oussama Ben Laden comprenant la joie de Hannouka" —Lors d'une cérémonie à la Maison Blanche, Washington D.C., Déc. 10, 2001

"La guerre contre le terrorisme a complètement transformationné les relations USA-Russie." —[transformationned] Dans le New York Times, Novembre 14, 2001

Dialogue, lors d'une rencontre avec la chanteuse prodige de 15 ans Charlotte Church, une jeune Galloise de 15 ans, qui "préfère Clinton" :
GWB : "—Alors, dans quel Etat se trouve le Pays de Galles ?"
Charlotte : "—Dans l'Erm, c'est un pays séparé, à côté de l'Angleterre."
GWB : "—Ah ? Okay..."
—Rapporté par Charlotte Church, MSNBC, 30 Octobre 2001.

"Et il n'y a pas de doute dans mon esprit, pas le moindre doute dans mon esprit que nous allons échouer. L'échec ne fait pas partie de notre vocabulaire. Notre grande nation va guider le monde, et nous réussirons." —Devant les employés du Ministère du Travail, Washington, Octobre 4, 2001

"Ils ont mal sous-estimé le fait que nous aimons un voisin dans le besoin. Ils ont mal sous-estimé la compassion de notre pays. Je pense qu'ils ont mal sous-estimé la volonté et la détermination du Commandant en Chef, aussi."
—GWB semble bien aimer ce poétique verbe "misunderestimate", néologisme parfait qu'il applique à lui-même. Ici, trois fois en trois phrases, c'est un joli record...Washington, D.C., Septembre 26, 2001

"Mon gouvernement a appelé tous les leaders dans le... dans le Moyen-Orient à faire tout ce qu'ils peuvent pour faire cesser la violence, pour dire aux différentes parties impliquées qu'il ne pourra jamais y avoir la paix."—Crawford, Texas, Août, 13, 2001 (Merci à Michael Shively.)

"Une dictature, ce serait quand même sacrément beaucoup plus simple, il n'y a pas à en douter." —George W. Bush, Juillet 27, 2001

"Vous avez vu le président hier. J'ai trouvé qu'il était tout-à-fait penché vers l'avenir, comme ils disent, dans les cercles diplomatiques nuancés."—A propos de sa rencontre avec le Président Russe Vladimir Poutine, Rome, Juillet 23, 2001 (Merci à Alex Hernandez.)

''Je sais ce que je crois. Je continuerais à exprimer ce que je crois, et ce que je crois... je crois que ce que je crois est bien."—Rome, Juillet, 22, 2001

"Hé bien, c'est un honneur inimaginable d'être le président pour le 4 Juillet [fête nationale US] de ce pays. Ca veut dire ce que ces mots disent, pour commencer. Les grands droits inaliénables de notre pays. Nous sommes bénis avec de telles valeurs en Amérique. Et je... C'est... je suis un homme fier d'être la nation fondée sur d'aussi merveilleuses valeurs."—(sic)lors de sa visite au Jefferson Memorial, Washington, D.C., July 2, 2001

"Je suis très honoré de rencontrer M. Anzar."—Durant son voyage en Europe, s'adressant à José Maria Aznar, Premier Ministre espagnol.

"Je suis très heureux de parler avec Andrei Ivanov".—Durant son voyage en Europe, s'adressant à Serguei Ivanov, Ministre Russe de la Défense.

"En tout cas, je suis tellement reconnaissant et gracieux... -Je suis gracieux que mon frère Jeb [Jeb Bush, le gouverneur de Floride] se préoccupe aussi de l'hémisphère"—Miami, Fla., Juin 4, 2001. Il est assez probable que GWB ait voulu dire "reconnaissant que mon frère se préoccupe de l'atmosphère".

"Notre Nation doit se rassembler pour être réunie."—Tampa, Fla., Juin 4, 2001

"Pour une fusillade qui est mortelle, il y en a environ trois sans mort d'homme. Et, mes amis, cela est inacceptable en Amérique. C'est totalement inacceptable. Et nous devons agir."—Philadelphie, Mai 14, 2001 (Merci à John Brooks.)

"Ni en français, ni en anglais, —ni en mexicain"--Refusant de répondre aux questions des journalistes au sommet des Amériques, à Québec (Canada), Avril 21, 2001

"Il faut garder de bonnes relations avec les Gréciens."—Cité dans The Economist, Juin 12, 1999

"Maintenant, les Kosoviens peuvent rentrer chez eux"—CNN Inside Politics, Avril 9, 1999"

C'est très important que les gens comprennent que quand il y a plus d'échanges, il y a plus de commerce."—Québec, Canada, Avril 21, 2001"

"Et d'abord, nous n'accepterons jamais un traité qui n'aura pas été ratifié, ni un traité dont je pense qu'il pourrait avoir un sens pour le pays."—Sur le protocole de Kyoto, dans un entretien avec le Washington Post, Avril 24, 2001

Les bafouillages et les cafouillages de "W"

"Cet argent est le vôtre. Vous avez payé pour l'avoir."—LaCrosse, Wis., Oct. 18, 2000

"J'espère que tous les ambitieux ont conscience qu'ils ont plus de chances de réussir avec succès en s'opposant à l'échec."—Interview pour l'Associated Press, Jan. 18, 2001 (Merci à M. Bateman)

"Nous prenons les bonnes décisions afin de mettre fin à la solution."—Washington, D.C., Avril 10, 2001

"Nous, qui avons passé du temps dans le secteur agricole et dans le coeur du pays, nous comprenons l'injustice profonde de la peine de mort."—Omaha, Neb., Fév. 28, 2001

"Ils m'ont mal sous-estimé"—Bentonville, Ark., Nov. 6, 2000

"Le système pénal ressemble à du gruyère. Il n'est pas très efficace."—Conférence de presse à la Maison-Blanche, Washington, D.C., Fév. 22, 2001

"Les familles, c'est là où la nation trouve l'espoir -là où les ailes prennent leur rêve"—LaCrosse, Wis., Oct. 18, 2000

"Je crois que nous sommes d'accord, le passé est fini."—après sa rencontre avec son ex-rival John McCain, cité dans le Dallas Morning News, Mai 10, 2000

"Nous nous soucions du SIDA à l'intérieur même de notre Maison-Blanche..."—Washington, D.C., Fév. 7, 2001 ; Dubya a ensuite précisé : "Ne vous méprenez pas là-dessus...".

"Ma position anti-IVG est que je crois qu'il y a la vie. Ce n'est pas nécessairement fondé sur la religion... Je pense qu'il y a une vie ici-bas... d'où la notion de vie, de liberté, et de poursuite du bonheur."—Cité dans le San Francisco Chronicle, Jan. 23, 2001 [George Bush cite ici trois principes qui figurent dans la déclaration d'indépendance des USA. On se demande où est le rapport avec l'IVG.]

"W" connait super bien son boulot
"Ils veulent que le gouvernement fédéral contrôle la sécurité Sociale comme si c'était une sorte de programme fédéral."—St. Charles, Mo.,Nov. 2, 2000 [Il se trouve que la Sécurité Sociale EST précisément un programme fédéral.]

Je ne suis pas soucieux de préserver les pouvoirs de l'exécutifs seulement pour moi-même, mais aussi pour mes prédécesseurs."—Washington, D.C., Jan. 29, 2001


"Il est clair que notre nation est dépendante du grand pétrole étranger. De plus en plus de nos importations viennent de l'étranger"—Beaverton, Ore., Sep. 25, 2000

"Nous ne croyons pas dans ces planificateurs et ces décideurs qui prennent des décisions au nom des Américains"—Scranton, Pa., Sept. 6, 2000

"C'est évidemment un budget. Y a plein de numéros dedans."--Reuters, Mai 5, 2000 (Merci à Allison Fansler.)

"Je comprends les petites entreprises. J'en étais une."—New York Daily News, Fév. 19, 2000 [En outre, les Bush sont plutôt réputés pour appartenir au monde du Grand Méchant Capital... "W" est-il autre chose qu'un héritier ?]

"Si les Est-Timorais décident de se révolter, il y a une chose de certaine, c'est que je ferai une déclaration."—Cité par Maureen Dowd dans le New York Times, Juin 16, 1999

"W", dernier de la classe

"Tout ce que je sais de la Slovaquie c'est ce que j'en ai appris directement de votre premier ministre qui est venu au Texas."—C'est à dire pas grand chose, puisque cette rencontre était en fait avec Janez Drnovsek, le  premier ministre de la Slovénie... Interview avec un journaliste slovaque, citée dans le Knight Ridder News Service, Juin 22, 1999.

"Hé bien, je lis les journaux..."—En réponse à une question sur ses habitudes de lecture, cité dans le New Hampshire Republican Debate, Dec. 2, 1999

"Il faut garder de bonnes relations avec les Gréciens."—Cité dans The Economist, Juin 12, 1999

"Maintenant, les Kosoviens peuvent revenir chez eux"—CNN Inside Politics, Avril 9, 1999

 

 

  Mis en ligne le 20 Novembre 2004

Avec l'aimable autorisation du webmaster du site
 
 
sur lequel ces Bushismes ont été emprunté.
Merci d'aller le visiter, site super, foi de Savoyard !